Des photographies prises sur un lieu de tournage de film peuvent être considérées comme originales et être protégées par les droit d’auteur (sur le principe voir notre article « Sous quelles conditions ma création est-elle protégeable par le droit d’auteur?« ).

En matière de photographie, la personnalité de l’auteur peut se révéler dans la phase de préparation de la prise de la photographie par ses choix des sujets à photographier ou dans l’éclairage choisi, techniquement différent de celui du film ; au moment de la prise de vue elle-même, par l’angle de prise de vue, le jeu des ombres et de la lumière ou en recadrant l’image au moment du tirage ou en changeant les formats (cf. notamment la décision de la Cour d’appel de Paris du 3 février 2017, RG 16/03301).

Ainsi, un photographe de plateau peut s’opposer à toute utilisation de ses photographies qu’il n’aurait pas autorisée à condition que les photos soient originales et qu’il puisse démontrer qu’il en est bien l’auteur.

Nous recommandons donc au photographe de plateau de faire attention aux dispositions contractuelles qui le lient au producteur, notamment la remise des négatifs originaux au producteur…